Le catalogage

Qu’est-ce que c’est ?

Si on reprend la définition que j’ai  incluse dans mon glossaire, « ce terme désigne le processus consistant à décrire un document en tant que support d’informations. Il existe de nombreuses normes de catalogage. On peut cependant les adapter aux besoins de la bibliothèque ».

Cette description comporte des normes… Et celles-ci sont très précises ce qui corrobore la vision psycho-rigide que nous avons du bibliothécaire. Pourtant, le respect de ces normes est indispensable. En effet, celles-ci n’ont d’autre but que de faciliter la recherche du lecteur. Ecrire l’auteur de la même manière à chaque fois permet par exemple de faire une recherche par auteur. Si on se trompait dans l’écriture du nom, le SIGB les considérerait comme deux auteurs différents…
Faisons un tour d’horizon des principales règles de catalogage.

Dans cet article, nous centrerons sur la norme ISBD qui contient 8 zones : la zone de titre, de l’édition, zone particulière à certains types de publications, zone de la publication, de la description matérielle, de la collection, de notes et de l’identification.

Chaque zone est séparée par « . –  » qu’on prononce « point espace tiret espace ». Cette expression devient rapidement un dicton de bibliothécaires…

ISBD

Je présenterai ici les grandes lignes de la norme mais la BnF l’explique en détails dans ce document.

Réalisons un exemple ensemble à partir de l’ouvrage Auteur jeunesse : comment le suis-je devenue, pourquoi le suis-je restée? de Marie-Aude Murail.

1. Zone de titre

MURAIL, Marie-Aude. Auteur

Auteur jeunesse : comment le suis-je devenue, pourquoi le suis-je restée ? [texte imprimé] / Marie-Aude Murail. –

Ici, nous avons un sous-titre que nous introduisons par les deux points. Entre crochets, on précise le type de document qui est « texte imprimé » pour toutes les monographies. Enfin, les mentions de responsabilités.

2. Zone de l’édition

Cette zone contient des mentions telles que « deuxième édition » ou « édition révisée ». Dans notre cas, cela ne s’applique pas.

3. Zone particulière

Cette zone ne s’applique pas pour les monographies. Nous la passerons donc dans cette première approche du catalogage (ou catalographie, pour mes compatriotes belges).

4. Zone de la publication

Paris : éditions du Sorbier, 2003. –

On y trouve toutes les informations concernant la publication, c’est-à-dire le lieu de publication, le nom de la maison d’édition et l’année d’impression.

5. Zone de la collation, de la description matérielle

1 vol. (125 p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 22 cm. –

La collation, c’est l’aspect matériel du livre. On y retrouve donc le nombre de volumes et de pages, la mention des illustrations, figures, etc. et la hauteur de l’ouvrage (pratique lorsqu’il s’agit de ranger des livres de grande dimension) !

ill. en coul. signifie illustrations en couleurs et couv. ill. en coul. précise que la couverture est illustrée en couleurs. Il est à noter que, si les illustrations sont en noir et blanc, on indiquera simplement ill.

6. Zone de la collection

(La littérature jeunesse, pour qui ? pour quoi ?). –

Comme son nom l’indique, on retrouve ici la collection dans laquelle s’inscrit l’ouvrage. Le cas échéant, on ajoutera le numéro dans la collection en le séparant grâce à un point-virgule.

7. Zone de notes

Cette zone comporte toutes les informations importantes qui n’ont pas encore été reprises. On indiquera par exemple la présence d’une bibliographie ou d’un dossier pédagogique. C’est d’ailleurs la note la plus courante.

8. Zone de l’identification

ISBN 978-2732037752

L’ISBN est un identifiant unique du livre.

978 signifie qu’il s’agit d’un livre. Ensuite sont codés la zone géographique et l’éditeur. Cet éditeur va également numéroter ses parutions de l’année. Enfin, le dernier chiffre sert de clé de contrôle de l’algorithme.

Notice de l’exemple

Pour notre exemple, le pavé ISBD sera donc le suivant :

MURAIL, Marie-Aude. Auteur

Auteur jeunesse : comment le suis-je devenue, pourquoi le suis-je restée ? [texte imprimé] / Marie-Aude Murail. – Paris : éditions du Sorbier, 2003. – 1 vol. (125 p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 22 cm. – (La littérature jeunesse, pour qui ? pour quoi ?). – ISBN 978-2732037752

Dans notre cas, il n’y a pas de co-auteurs ou d’auteurs secondaires.

Pour aller plus loin…

Dans la suite de ce blog, je posterai des articles plus spécifiques sur le catalogue. Mais, en attendant, je vous invite à consulter les ressources de la Bnf.

Publicités